Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

Communiqué de presse

3 médailles pour CLAAS aux SIMA INNOVATION AWARDS.

Lors du SIMA Preview, CLAAS s’est distinguée en étant la seule société à recevoir 3 médailles pour ses innovations qui seront exposées au SIMA du 24 au 28 février 2019 dans le hall 5b au parc des expositions de Paris Nord Villepinte.

Une médaille d’or pour l’ensileuse à chenilles suspendues JAGUAR 960 TERRA TRAC.

CLAAS, connue pour sa gamme de moissonneuses-batteuses semi-chenillées TERRA TRAC, vient de lever le principal obstacle qui limitait l’utilisation des chenilles sur les ensileuses automotrices : le ripage en manœuvres. Un système de relevage automatique du galet avant en fourrières limite considérablement le phénomène de ripage lorsque l'on travaille sur une culture en place (herbe, luzerne). Intelligent, ce système se déclenche au-delà d’un certain rayon de braquage et ne détériore pas pour autant la structure des sols. En effet, la pression moyenne de la surface résiduelle (environ 60 %) est plus favorable qu'une monte de pneus standards. Ce dispositif couplé au télégonflage arrière est un vrai avantage pour le respect des sols. Cette rupture technologique en matière de véhicules chenillés a été obtenue simplement en pilotant les systèmes hydrauliques existants sur le train de chenilles suspendues. En fonction de l'angle de braquage, la pression hydraulique sur les rouleaux de maintien des chenilles augmente automatiquement. Seuls les rouleaux de maintien et les galets arrière moteurs touchent encore le sol, ce qui réduit d’environ un tiers la surface de contact au sol. La JAGUAR 960 TT se voit rallongée de plus d’un mètre par son équipement chenillé, ce gabarit plus conséquent procure un vrai avantage en termes d’entretien, notamment pour ce qui est de l’accès à l’éclateur et à l’accélérateur. Le frein à l’équipement des ensileuses en trains chenillés étant de ce fait levé, la solution apporte de plus une réponse satisfaisante au problème réglementaire des charges maximum par essieu. La limite des 13 tonnes sur route, récemment portée à 14 tonnes sous la pression des constructeurs, est allègrement franchie par les matériels de récolte, dès l’instant qu’ils portent leurs équipements frontaux repliables. La circulation sur route bénéficie de la vitesse de 40 km/h (lorsque la législation le permet) et d’un gabarit hors tout de 3 m.

Une médaille de bronze pour la chargeuse à pneus TORION SINUS.

La conception « SINUS » associe les deux modes de direction couramment utilisés sur les chargeuses à pneus, à savoir :

- L’articulation centrale, qui a l'avantage d’opérer avec un outil toujours en ligne avec l’essieu avant, mais dont l'inconvénient principal est la stabilité en position braquée au maximum.
- Les 4 roues directrices, avec les inconvénients de ne pas opérer avec l’outil (godet, fourche…) toujours en ligne avec l’essieu avant, et d’avoir un important rayon de braquage de l’outil avant.

Le choix d'une articulation limitée à 30° et d’un essieu directeur arrière élimine les inconvénients des deux systèmes tout en préservant les avantages respectifs. En évitant la diminution du porte-à-faux, le risque d'accident est maîtrisé. La maniabilité est compensée par l’essieu arrière directionnel. Le système de synchronisation des directions est mécanique, par bielles et leviers de direction pilotés par l’articulation. Simple et fiable, il apporte une réponse aux préoccupations agricoles de sécurité, en évitant les erreurs dans le choix du mode de direction. Le système proposé par CLAAS existe sur les chargeuses de son partenaire Liebherr, mais la collaboration technique conduite en parallèle des accords commerciaux de 2015 a permis de répondre au cahier des charges agricoles souhaité par CLAAS, en particulier le système d'amortissement d’oscillation sur l’articulation centrale SINUS.

Une médaille de bronze pour la coupe à tapis flexible CONVIO FLEX.

L’assolement grandes cultures généralement rencontré, blé-orge-colza, tend à évoluer pour différentes raisons vers des systèmes d’exploitation plus complexes, associant de nombreuses cultures. La tendance aux circuits courts et les appellations locales (par ex. lentille du Berry), le développement du BIO et des surfaces en soja modifient les itinéraires culturaux pour répondre aux attentes du consommateur. Certains exploitants récoltent à présent jusqu’à 18 cultures différentes dans une saison, cette évolution nécessitait la mise au point d’une nouvelle barre de coupe très polyvalente, capable de ramasser sans pertes les récoltes les plus basses et les plus variées, colza, soja, céréales, féveroles, tournesol, pois, lentilles, etc. La nouvelle coupe CONVIO FLEX associe tous les critères souhaitables, reprenant les grands principes connus de la coupe à tapis et de la flexibilité, déjà présents en Amérique du Nord, dans un nouvel ensemble très élaboré. Pour la première fois, la vitesse des tapis est proportionnelle à l’avancement, l’AUTOCONTOUR FLEX pilote l’ajustement du convoyeur en complément de son propre débattement de flexibilité de 225 mm. La communication entre la coupe et la machine permet d’ajuster tous les principaux réglages depuis le CEBIS, en cabine.  Elle offre trois modes de conduite: mode flexible à pression ajustable, céréales versées, rigide. L’angle du tapis est le plus plat du marché afin de réduire les pertes en petites graines. Enfin, grâce au concept FLIP OVER de série sur les rabatteurs, et la forme des doigts plastiques, l’enroulement de matière est inexistant, même dans les parcelles les plus sales. Les rabatteurs disposent également d’une sécurité hydraulique qui relèvent automatiquement ces derniers en cas de collision avec le sol.